Fluence – Un accompte de ZOE ?

Renault reporte la présentation de Zoe au mois de novembre. Une ami à moi, qui travaille chez Renault a Francfort, me propose un essai de la Renault Fluence pour raccourcir l’attente. Donc je m’ammène à Francfort où, après avoire remplis des papiers (ce que je connaissais déjà), j’ai l’occasion d’essayer une voiture électrique pour plus de 100 mètres. Je suis partie à Francfort avec ma Mercedes Viano prèsque neuf et j’étais donc encore gâté par la conduite du V6 CDI silencieux et puissant quand je suis monté dans la Fluence.

L’ambience dans la Fluence parrait convenable, pas beaucoup moins bien que dans ma Viano laquelle n’est cependant pas un modèle de présentation pour Mercedes. Pour cela la Viano est environ de 10000 € moins chèr qu’une Volkswagen T5. Mais ici on ne parle pas de la Viano, retourneons donc à la Fluence. Un tour de clé et le courant circules. Je m’étonnes pas de ne pas recevoire plus de feed-back car je connaissais cet éffect déjà de la classe A que j’avais essayé au salon de l’automobile à Francfort en 2011.

Cette foi-ci j’ai le droit de rouler pendant une heure en voiture électrique en circulation publique sens être observé par un vendeur. Je ne suis pas seul, mon meilleur ami Heiko qui s’interesse aussi pour cette technologie m’accompagne quand nous traverseons Francfort. La Fluence ce conduit sens problèmes comme une “vrai” voiture et elle est encore moins bruillant que le V6 dans mon Viano qu’on entends prèsque pas. Quand nous croiseons un panneau d’autoroute je décide da faire une petite balade sur l’autoroute car on veut bien-sûr savoire comment se conduit une voiture électrique sûr une autoroute allemande. La Fluence accélére gaie à 135 km/h bien que la route monte un peu. Cependant la consommation monte aussi gaie, donc je retire mon pied de l’accelerateur et je me rends compte soudain de ce que veut dire recuperation. La voiture ralentit brusque sens que j’appuis sur le frein. En même temps le voyant de la consommation monte dans la zone positive que veut dire que la batterie se charge.

Maintenand nous nous demandeons où nous sommes et comment retourner chez Renault. Pas de problème grâce au systhème de navigation qui est en serie dans les voitures Z.E de Renault. En retournand chez Renault nous deveons nous arrêter à un passage à niveau. La nous vient la connaissance du fait que ca fait aucune différence si le moteur est allumé ou pas, car on l’entends pas du tout…

Nous deux étions infecté par le “virus de l’électromobilité”, Renault a vraiment réussi de construire une voiture qui n’est pas inférieur à une voiture “normale” au point de vue de sentiment de conduite. Malheureusement la autonomie n’est pas vraiment haut car comme la Kangoo la Fluence est une voiture thérmique transformée. Comme la Fluence cert aussi comme voiture éxperimentale pour l’échange rapide de la batterie, celle-ci est montée derriere les fauteuils arrières. Comme-ca chez Renault on veut essayer d’obtenir plus d’autonomie. l’idee: monter une Batterie qui se préleve par le fond de la voiture, comparable à une batterie d’un ordinateur portable, seulment un peu plus grand. Sur les autoroutes on trouvera des postes à échange de batteries où dans quelques minutes la batterie sera échangé contre une batterie plein. L’incovénient la perte de place dans le coffre. L’inconvénient de la Fluence le prix de 27000 €.

Au sujét de la présentation de Zoe on ne sait encore rièn chez Renault à Francfort on suppose le mois de novembre donc l’attente dure.

This entry was posted in Le Chemin, Fahrzeugtests. Bookmark the permalink.

1 Response to Fluence – Un accompte de ZOE ?

  1. Pingback: Zoe vs. Fluence | Daniels Blog

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.